Rouge rubis

 

Rouge Rubis

"- Tu as de nouveau parlé avec ce coin de mur, Gwendolyn. Je t’ai vue.
- Oui, c’est mon coin préféré, Gordon. Il est vexé quand je ne lui parle pas."

Auteur: Kerstin Gier
Edition: Milan
Nombre de pages: 416

Gwendolyne a 16 ans. Elle vit à Londres. Vie normale, scolarité normale dans une grande école privée, famille normale, en apparence… Car cette famille a un secret : certaines filles sont porteuses d'un gène qui leur permet de voyager dans le temps. Le premier tome d'une trilogie exceptionnelle. Une histoire qui mêle délicieusement trois thèmes : l'adolescence, l'amour et le fantastique. Un ton très drôle et décalé.
 b07k8us8

Mon avis
J'ai été intéressée par ce livre d'abord par sa couverture. Cette illustration m'intriguait et j'ai voulu savoir de quel sujet allait traiter ce roman. Je me suis alors vite précipité sur internet pour lire le résumé et quelques critiques de mes amis lecteurs. L'histoire me faisait penser à Le temps n'est rien mais les personnages étaient ici des lycéens pour la plupart. Je voyais que l'amour allait être présent mais sans virer fleur bleu. Quelques jours plus tard, je me retrouvais avec Rouge rubis dans ma PAL et il devint très vite ma "lecture en cours".
Je dois avouer que ce n'est pas ce à quoi je m'attendais. J'avais vraiment hâte de découvrir la vie du XIIIème siècle, les maisons, Londres à cette époque. Mais l'auteur n'avait apparemment pas assez de connaissances sur ce sujet pour écrire. Je fus vraiment déçue de ne pas connaître en détail les habitants et le mode de vie de ce siècle qui m'intéresse énormément. Autre point négatif, Gwendolyn! Parfois j'avais l'impression qu'il s'agissait de deux auteurs différents qui dépeignaient son caractère. Il y a une de ses répliques qui m'a vraiment énervé: "Ma colère retomba aussi vite qu'elle était arrivée". (Il n'y a pas de risque de spoilers car c'est un détail insignifiant). Donc pour vous expliquer, Gwendolyn était énervée contre Gidéon et elle apprit soudainement que ce dernier jouait du violon. Elle dit donc la réplique que j'ai cité auparavant. Là, je n'ai pas vraiment compris en quoi cet élément ferait évaporer sa colère. Bref, ce n'est qu'un détail, mais cela m'a vraiment gêné.
Mais j'ai vraiment aimé l'histoire qui n'a en fait rien à voir avec l'oeuvre A.Niffeneger. La plume de l'auteur est agréable. Ce n'est pas une lecture casse-tête. J'ai apprécié cette lecture de début de vacances pour décompresser. Ce livre se lit très vite malgré ses 400 pages. Je trouve même que certains personnages n'étaient pas assez développé. Par exemple la relation entre la mère de Gwendolyn et un membre du cercle n'est juste esquissée. On voit que ces deux personnages ont vécu une histoire mais ça s'arrête là. L'auteur prend vraiment le temps pour ce premier tome, ce qui n'est pas une mauvaise chose car le contexte et les personnages prennent bien leur place dans notre tête.
Il est vrai qu'à la fin de ce tome, on se pose énormément de questions et d'après les chroniques que j'ai pu lire, Bleu Saphir ne répond pas à nos interrogations. J'aimerai connaître davantage le passé de Lucy et Paul. Ces personnages, bien que secondaires m'ont vraiment plu et intéressé. J'ai hâte de lire la suite des aventures de Gideon et Gwendolyn et découvrir tous les secrets que cache ces voyages dans le temps.