L'échange

 

l'échange

 

Auteur: Brenna Yovanoff
Edition: Michel Lafon
Nombre de pages: 250

 

Mackie Doyle donnerait n'importe quoi pour avoir une vie normale, jouer à la basse et passer du temps avec la fille solitaire aux yeux pailletés. Mais la petite ville de Gentry cache de sombres secrets. Il y a seize ans, Mackie a été échangé contre un nouveau-né : il est un "remplaçant". Il vient en fait d'un monde terrifiant où d'obscurs tunnels côtoient les eaux noires et pestilentielles. Lorsque ceux qu'il aime sont menacés, Mackie n'a pas le choix : il doit affronter les créatures des entrailles de Gentry. Un combat à mort pour trouver enfin sa place, dans notre monde... ou dans le leur.
Méfiez-vous, tout le monde est échangeable.

b07k8us8

Mon avis
C'est une tâche très difficile que de juger ce livre. Je l'ai choisi tout d'abord grâce à sa couverture. Un univers très glauque s'en dégage. Ce berceau (à premier oeil) menacé par tous ces objets tranchants promet des nuits d'épouvante, du frisson à souhait.On a vite envie de savoir ce qui se cache dans la brume à l'arrière plan et surtout la raison de ces objets (qui paraissent essentiels).

Cependant, l'auteure n'a pas réussi à exploiter cette ambiance. Je m'explique.
Mackie a été échangé contre un autre enfant. On nous fait bien comprendre pourquoi ce processus est en court et pourquoi il n'arrêtera peut-être jamais. Mais j'aurai aimé entrer encore plus en profondeur. Comment ces gens ont-ils été engendrés? Ils ne sont pas arriver là du jour au lendemain. Beaucoup de questions restent en suspens à moins que j'ai raté certaines de ces informations.
Parlons du personnage principal. Je n'ai pas vraiment aimé Mackie Doyle. C'est un véritable anti-héros. Un personnage original certes, mais trop fragile, trop sensible. Ce qui m'a plu chez lui, c'est qu'il a pu tout de même affronter sa situation, reprendre du poil de la bête. Mais ce ne sera pas un personnage qui restera gravé dans ma mémoire. Par contre, j'ai été scotché par un des personnages secondaires: Tate. C'est une fille à part qui sort du lot. Elle n'est ni superficielle ni irresponsable.
Le meilleur ami de Mackie, Roswell, a aussi été un personnage intéressant dans la mesure où il sait s'occuper de ses affaires, ne fouine pas dans la vie des autres... En bref, il sait se contenir même s'il apporte son aide et son soutient.

L'histoire en elle-même est tout à fait originale. Une ville sous le joug d'une force maléfique. Cette dépendance semble très étroite et impérissable. Il s'agit d'une nouveauté pour moi que de lire un livre de ce genre. Mais encore une fois, elle n'a pas été assez exploitée. De plus, je trouve que le mystère est révélé bien trop tôt. J'aurai apprécié un peu plus de mystère.
Sur le plan des relations entre les personnages, j'ai beaucoup apprécié celle qu'entretiennent Mackie et sa soeur, Emma. Ils sont très complices et on voit très bien l'amour fraternel qui règne entre eux. Mackie et ses parents... C'est autre chose. Il ne peut pas partager les mêmes centres d'intérêts avec son père, pasteur, car le jeune garçon ne peut pas s'approcher des lieux consacrés. Ce qui laisse une relation amère entre eux. Puis vient sa relation avec sa mère que je trouve quasi-inexistante.
Mackie est aussi incompréhensible par rapport à son genre de filles. Aime-t-il les filles populaires, les solitaires, les musiciennes? On est vite perdu dans les pensées et les choix du garçon échangé. Mais la chose positive dans ces relations est que l'amour ne prend pas la place principale dans l'histoire; Elle n'étouffe pas l'histoire fantastique.

Autre chose de gênant, la traduction. Il manque énormément de négations dans les dialogues. Ce n'est pas parce-que ce sont des adolescents qu'ils ne peuvent pas parler correctement.

Il y a donc beaucoup de points positifs et négatifs qui s'entremêlent ce qui est bien dommage. Ce livre n'est pas une déception car je ne savais pas à quoi m'attendre mais je regrette de ne pas m'y avoir attaché plus que ça.