Lady Doll, tome 1:
La poupée intime

 

Lady-doll

 

Auteurs: Daniele Vassella & Beatrice Penco Sechi
Editions: Soleil (Blackberry)
Nombre de planches: 47

Résumé:
Gaja tu ne parles qu'à tes poupées. Gaja, ton visage te vaut d'être rejetée du monde, des autres enfants comme de ton père. La seule personne à pouvoir te comprendre Gaja, c'est moi, ta mère. Moi qui peuple ton univers de jouets pour tromper ta solitude, moi qui sens ma santé décliner au fil des jours. Gaja, ma pauvre enfant perdue, sans moi que deviendras-tu?

 

b07k8us8

Mon avis:

On pourrait dire que cette bande-dessinée s'est imposée à moi en apparaissant dans une liste d'article qui pourrait me plaire dans un magasin sur internet.
Je n'ai pas du tout regretté mon achat.

Nous découvrons l'histoire de Gaja, une petite fille très différente des autres enfants de son âge. Le problème viendrait surtout de son visage qui, comme on le voit sur la couverture, est doté d'une "marque". Cette différence ou plutôt, ce signe distinctif, lui inflige une profonde solitude et un fort rejet de la part de tous excepté sa mère, Claire.

Malgré tout l'amour que celle-ci lui a donné, elle est la source du renfermement de Gaja sur elle-même et son envie de s'isoler dans son monde de poupées crée par sa mère.

Le personnage du père est un être absolument impitoyable et détestable. J'en ai été affreusement touché.

Au nivea
u du graphisme, je pense qu'il n'était pas possible de faire mieux. L'univers de Daniele Vassella & Beatrice Penco Sechi m'ont rappelé l'univers de Tim Burton que j'aime tant.
En effet
, ces images m'ont fait pensé à un chef-d'oeuvre de ce réalisateur en particulier: Les noces funèbres.


Planche_bd_14432_LADY DOLL

 




Cette bande-dessinée est très sombre malgré ses couleurs vives. Toutes les planches comportent des détails à couper le souffle... Des décors jusqu'aux robes des poupées, rien n'est laissé au hasard.

 Une poupée intime est le premier tome d'un diptyque qui a su me faire décrocher de la réalité et de frissonner.

 

 

 

 

19/100

coup-de-coeur-trop-beau