Lady Doll, tome 2
Une maison de poupées

 

lady-doll-une-maison-de-poupee

Auteurs: Vassela & Penco Sechi
Nombres de planches:
47 pages

Editeur : Soleil Productions / Collection Blackberry

 

Mon avis
Nous retrouvons, dans ce deuxième et dernier tome, Gaja et ses poupées, une dizaine d'années après le premier tome. Les dessins et les répliques sont toujours aussi sublimes! Vassella et Penco Sechi sont restés les mêmes.

Gaja est toujours aussi froide avec le monde extérieur. Elle ne se confie qu'à ses poupées et a perdu toute confiance en la nature humaine. Beaucoup d'hommes se sont arrêtés à son apparence et n'ont pas voulu la connaître. Cela l'a véritablement traumatisée car mis à part son visage, elle ne se sentait pas différente des autres.

Rien n'est désormais plus important que ses poupées, son refuge. Gaja s'est forgé un univers qui puisse la réconforter. J'ai trouvé cette part du personnage très triste. On compatit très facilement à sa situation. On pourrait la trouver étrange, bizarre et même un peu barge, mais pour moi, Gaja fait preuve de beaucoup de force et de courage. Elle n'a seulement pas eu de chance.

Je trouve cela horrible de se sentir seule face au monde entier. Mais Gaja a ce petit quelque chose qui lui permet de passer outre et de se concentrer uniquement sur ses poupées. Il est vrai qu'elle a sa propre manière de faire face à la situation, mais c'est en cela que l'on trouve l'originalité de Lady Doll.

La fin de ce diptyque m'a énormément touchée. Je ne m'y attendais absolument pas! Même si cette conclusion m'a un peu bouleversée, je suis fière de ce personnage dont je me suis beaucoup attachée. Cette fin originale est totalement convaincante!

Lady doll est donc une bande-dessinée composée de deux tomes, qui éveille plusieurs sentiments différents et qui nous montre que le physique n'est vraiment pas ce qui compte (une réécriture de la belle et la bête, peut-être?).
Les personnes qui s'arrêtent à la surface des choses et qui ne tentent pas de creuser un minimum, ne pourront jamais connaître leur environnement.
Gaja est un parfait exemple de ces personnes qui ont une tare, un défaut mais à l'intérieur ont une très belle âme d'enfant dotée de merveilleuses pensées poétiques.

coup-de-coeur-trop-beau