Jessie

 

jessie


Auteur: Stephen King
Edition: Le livre de poche
Nombre de pages: 412


"Il ne fallait pas jouer à ce petit jeu, Jessie. Vous voilà enchaînée sur votre lit, le cadavre de Gerald à vos pieds, condamnée à vous enfoncer dans la nuit, la terreur et la folie. Les femmes seules dans le noir sont comme des portes ouvertes... si elles appellent à l'aide, qui sait quelles créatures horribles leur répondront ?" (source: Livraddict)

 

b07k8us8

 

Mon avis:

Jessie est un huit clos de Stephen King où la majeure partie de l'histoire se déroule dans une chambre de la maison de vacances de Gerald et Jessie Burlingame. L'auteur parvient à faire en sorte que tous les événements (passés et présents) soient liés.
Ce roman est tellement bien écrit qu'il parviendrait même à vous donner des crises de claustrophobie. Notre héroïne se retrouve face à elle-même et attachée à un lit, elle n'a d'autre solution que d'imaginer des solutions pour se délivrer mais aussi à faire le point sur sa vie, sur les personnes qu'elle a rencontré et sur un traumatisme de son enfance -traumatisme qui viendra la hanter plusieurs fois durant son séjour au lac Kashwakamak
.

Ce roman prend beaucoup de temps à se développer avec un espace et un nombre de personnage restreints, il serait difficile de faire mieux. Cependant, nous voyageons grâce aux souvenirs de Jessie et nous apprenons davantage de choses sur son enfance et sur d'autres lieux comme le lac Dark Score. Nous avons également des détails sur sa famille et ses relations entre ses parents et elle.

Il s'agit là, réellement d'une lutte pour la survie. C'est ce qui m'a le plus plu dans ce roman. Jusqu'où le personnage serait-il capable d'aller pour survivre et quel supplice serait-elle capable d'endurer pour se libérer?


Stephen King parvient à nous mettre à la place de Jessie, à nous assoiffer et de nous tenir en haleine jusqu'au bout! Jessie est-elle prise de délire ou y a-t-il bien des choses effrayantes au lac Kashwakamak?

Le seul point négatif pour moi serait la fin. J'aurai aimé avoir quelque chose d'un peu plus fantastique et moins de réel, de raisonné.
Mais l'auteur a une plume très bien développée, chaque détail est minutieusement décrit. En revenche, le temps qui passe n'est pas du tout mis en valeur. Au début du roman, le seul indicateur de temps est la fonte de glaçon dans un verre d'eau. Lorsque les glaçons achèvent leur transformation en liquide, nous n'avons que des éléments comme "la nuit" ou des heures approximatives de la part de Jessie. Cela renforçait bien la solitude de notre héroïne.

Même si le manque d'action pourrait déconcerter certains lecteurs, le roman se concentre sur la psychologie de Jessie
et ce n'est pas de tout repos! Le fait que le livre soit un livre "psychologique" ne fait pas de lieu un roman ennuyeux où il ne se passe rien.
Je trouve que cela change des romans habituels avec les différentes quêtes que doivent accomplir les personnages etc...
Ici, il n'y a qu'un seul but: La survie, voilà en quoi repose l'originalité de ce roman. Ce n'est pas un coup de coeur - à cause du dénouement - mais un très bon moment empli de frissons.