Nos étoiles contraires

nos-etoiles-contraires

Auteur
: John Green

Edition: France loisirs
Nombre de pages: 331


[Quatrième de couverture]

Hazel est malade. Gravement. Augustus est en rémission. Elle a 16 ans, lui 17. Dès leur rencontre, en groupe de soutien, il est charmé par son originalité, elle est séduite tout court. Ils ont le même humour, le même regard sans concession et leur complicité est immédiate. C'est le début d'une magnifique histoire d'amour et d'amitié.

[Quelques citations]
"- Et si je t'appelais quand j'ai fini ça? ai-je prononcé
- Tu n'as pas mon numéro.
- Je te soupçonne fortement de l'avoir écrit dans ce livre.
Il s'est fendu de son rire béat.
- Et tu oses dire qu'on ne se connait pas."

"Tu m'as offert une éternité dans un nombre de jours limités, et j'en suis heureuse".

Séparation blog

 

[Mon avis]
Comment parler de Nos étoiles contraires? Je crois qu'il s'agit là d'une des chroniques qui me demandent le plus de concentration afin d'être écrite correctement. Au moment où je tape ces premières lignes, j'ai encore en tête la délicatesse d'Hazel, le charme d'Augustus et ce que j'aimerai là, maintenant, ce serait de me replonger dans leur histoire. Je ne vous cache pas que depuis que j'ai fermé le livre, j'ai du regarder la bande-annonce du film au moins une dizaine de fois.
Trêve de blabla, ok? Pourquoi suis-je si attachée à Nos étoiles contraires?

Nous sommes happés par l'histoire d'Hazel, Augustus et leur ami Isaac, tous les trois touchés par le cancer. Il s'agit là d'un sujet qui me touche de très près et je ne vous cache pas que j'avais très peur de lire ce livre. Mais malgré tout, j'y suis parvenue et en plus, en ayant du baume au coeur à la fin, même si un mouchoir a été le bienvenue.

Nos personnages se rencontrent dans une réunion de groupe, animé par un certain Patrick qui en a pas mal bavé, où se retrouve enfants et adolescents atteints par cette maladie. Chacun raconte leur histoire et on évoque aussi ceux qui n'ont pas réussi à vaincre.

Hazel est la narratrice de l'histoire. Malgré sa canule et ses bonbonnes d'oxygène, elle a un caractère bien à elle. Cependant, sa maladie lui a véritablement bousillé le corps et l'esprit. Elle considère comme victime toute personne essayant de l'approcher. Ses parents font parti de ces "victimes" car elle se voit comme une grenade... Grenade qui finira par exploser un jour ou l'autre. Mais comment lutter contre Augustus?

D'ailleurs, j'ai été réellement charmée par ce personnage masculin. Il est bon, honnête, généreux... Il fera toujours passé les autres avants lui. C'est un personnage comme on en voit peu. C'est notamment avec la première citation que je vous ai présentée plus haut que j'ai été touchée par ce personnage.

Ce que j'ai fortement apprécié avec ces personnages, c'est qu'ils ne s'appitoient pas sur leur sort. On retrouve même quelques passages où ils en rigolent volontiers. La vie est a été injuste certes, mais ils font tout pour tenter de vivre comme ils en ont envie, de vivre leur petite éternité, de faire ce dont ils ont envie: voyager, boire (sans excès forcément ^^), s'aimer...

Ce livre nous prouve que malgré tout, malgré les coups de cafard et les soucis de la vie, il y a toujours de l'espoir. Même dans le cas d'Hazel et d'Augustus, on parvient à réaliser de belles choses. Il peut vous arriver des événements extraordinaires. C'est en cela que j'ai vu toute la force de ce roman. Ce n'est pas un livre qui vous fait perdre foi en la vie. Il vous montre toutes les petites choses simples qui vous permettent de vous sentir exister, qui peuvent aisément vous faire comprendre que "la vie est belle".
Rien qu'en vous écrivant ces quelques lignes, j'ai encore toute l'émotion qui refait surface *où-est-ce-satané-paquet-de-mouchoirs?*

Nos étoiles contraires, un livre que je vous conseille si vous avez envie de rire, de pleurer mais surtout de garder espoir.