Fractures

couv63744239

Auteur: Franck Thilliez
Edition: Pocket
Nombre de pages: 442

 

[Quatrième de couverture]
Alice sait que quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête et les événements étranges qui se multiplient autour d'elle ne vont rien arranger: cette photo récente de sa soeur jumelle, pourtant morte dix ans auparavant, qu'elle récupère des mains d'un immigré clandestin; son père, agressé chez lui à l'arme blanche, et qui prétend avoir tenté de se suicider, ce chemisier ensanglanté qu'elle découvre dans sa douche et dont elle n'a pas le moindre souvenir.
Alice vient de prendre un aller simple vers la folie...

Séparation blog

[Mon avis]
Mon troisième Thilliez. Un roman qui égale le premier que j'ai lu de lui, une pépite!
Nous rencontrons toute une panoplie de personnages. Il y a Alice Dehaene, son père, sa mère et sa mystérieuse soeur Dorothée. Il y a aussi Luc Graham le psychiatre et Julie Roqueval l'assistante sociale. Et tellement d'autres qu'il serait difficile de vous en parler sans risquer de vous gâcher l'histoire. Je m'arrête donc ici pour cette énumération.
Il est vrai que lorsque l'on se lance dans ce livre, il est très difficile de voir qui est qui, qui a quel lien avec quel personnage... C'est pourquoi ce livre est à lire avec un certain niveau de concentration.

Comme toujours, Franck Thilliez parvient à nous faire douter de nos propres certitudes et à nous manipuler. Pour les habitués du genre, une petite partie de l'histoire peut être très rapidement comprise mais la seconde partie est tellement loufoque qu'on ne peut pas y penser! Il est presque impossible de deviner la trame majeur de l'histoire car l'écrivain ne laisse rien paraître. Tout est méticuleusement ajouté bout à bout afin de pouvoir reconstruire le puzzle seulement lorsque nous avons toutes les pièces en main. Pas avant.

J'ai retenu mon souffle en me disant "Oh non, ce n'est pas possible!" au minimum trois fois dans ce livre. Ce qui est déjà beaucoup vu que je suis maintenant bien habituée à l'auteur, son style et le genre thriller en général.

Malgré ses quatre cents pages, le livre se lit très vite. Les chapitres courts nous donnent envie de toujours en savoir plus, faisant de ce roman une véritable addiction.
C'est un livre où nous découvrons les pires horreurs que l'être humain peut faire subir à ces paires. Je n'avais encore jamais lu de livre dans ce style où la douleur et l'horreur sont aussi bien décrites.

Alice est atteinte d'une étrange maladie psychologique. Elle a souvent des trous noirs et à son réveil, elle ne sait ni comment elle a pu parvenir à ce nouvel endroit, ni ce qu'elle a fait pendant ces "bulles d'encre". Nous, lecteurs, sommes aliénés aux souvenirs d'Alice et à sa maladie. Il faut attendre les trois quarts du livre avant d'en savoir un peu plus. Mais le jeu en vaut véritablement la chandelle! J'aime me sentir dépendante des personnages. C'est un peu sado-maso, ne trouvez-vous pas?

Et puis, comme le dit Franck Thilliez, une histoire ne s'achève pas à la fin du livre. Alice continue de vivre grâce à un blog. J'ai tellement aimé l'histoire que je me suis plongée dans ce blog dès que j'avais refermé le livre.
Une histoire de dingue terriblement bien ficelée, une histoire où on retient son souffle... Du véritable Franck Thilliez!

Coup de coeur