Il coule aussi dans tes veines

couv46195893

Auteur: Chevy Stevens
Editions: France Loisirs
Nombre de pages: 485

 

[Résumé selon Livraddict]
Sara, 34 ans, mère d'une fillette de 6 ans, sait depuis toujours qu'elle a été adoptée. Mais, alors qu'elle va se marier, la jeune femme souhaite découvrir qui sont ses véritables parents.
Ses recherches ne passent pas inaperçues et alertent son père biologique : un sérial killer que la police canadienne veut coincer depuis des années.
Ce dernier n'a dès lors qu'une envie : faire la connaissance de cette fille dont il ignorait l'existence.
Sara se retrouve prise au piège. Son enfer ne fait que commencer !

Séparation blog



Vous avez bien lu le résumé? Vous en êtes sûr? Et bien, ce n'est plus la peine d'acheter ce roman! Tout est dit dans la quatrième de couverture. C'est la première fois que j'ai envie de balancer un livre par la fenêtre tant j'ai été dégoûtée!
J'ai vu des gens mettre des 20/20, 19/20 à ce livre sur Livraddict. Il faut qu'on m'explique... Comment peux-tu aimer un livre où il se passe seulement ce qui est écrit dans la quatrième??????? Je n'ai pas l'habitude d'abuser de la ponctuation mais là ça me dépasse complètement! Certaines personnes disent (et je cite) qu'elles n'ont pas pu lâcher ce livre... Comment tu peux avoir envie de lire un livre dont tu connais déjà toute l'histoire?

Bon, je calme ma subjectivité. Revenons à l'histoire. Sara a passé toute son enfance avec ses soeurs et ses parents adoptifs. Elle se décide de connaître sa véritable famille avant de se marier. Là déjà tu te demandes pourquoi ne l'avait-elle pas fait avant. Le thème de l'adoption est très important pour moi. C'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles je n'ai pas apprécié ce roman.
S'en suivent des discussions avec son mari du type: "Je vais aller voir mon père sinon il tuera d'autres femmes".
"Non tu n'iras pas, c'est trop dangereux"
"Bon d'accord tu as raison"... Quelques jours plus tard "C'est vraiment important, il faut que je le fasse".
"Tu connais mon point de vue, mais fais comme tu veux"
"Oui mais...." Et c'est tout!

 

Oup's, je crois ne pas pouvoir rester objective dans cet avis. Bref, vous l'aurez compris. Grosse déception.