Merci pour les souvenirs

 

couv25674269

Auteur: Cecelia Ahern
Editions: J'ai lu
Nombre de pages: 473

[Résumé de Livraddict]
Suite à un accident, Joyce Conway est transfusée. Des phénomènes étranges se produisent alors : elle a des souvenirs d'évenements qu'elle n'a pas vécus ou des connaissances qu'elle n'a jamais apprises. Elle cherche alors à retrouver la personne qui lui a donné son sang, dans l'espoir de comprendre ce qui lui arrive.

 

Séparation blog

 

Après P.S.I love you, Cecelia Ahern nous emmène une nouvelle fois au coeur du Royaume-unis et nous livre une délicieuse histoire d'amour.
Tout commence en Irlande, lorsque Joyce Conway a besoin d'une transfusion. Elle se met à parler latin et même à s'y connaître en Art, choses qu'elle n'a jamais étudiées. Ce personnage ayant opté pour le régime végétarien se met brutalement à consommer de la viande. Tous ces petits changements sont évoqués de manière simple et parfois drôle.

Parallèlement, nous avons Justin Hitchcock, un professeur d'histoire de l'Art qui se voit obligé de quitter l'Angleterre et de donner des conférences en Irlande.
La narration se fractionne donc entre ces deux personnages. J'ai apprécié savoir autant de choses sur l'un comme sur l'autre. Les relations de Joyce avec ses amies et son père. Celles de Justin avec son frère Al, sa belle soeur Doris et son ex femme. Le partage est savamment dosé!

La recherche quant au donneur de sang qu'entame Joyce se met assez vite en place. Le roman est très beau, l'histoire sage et sans acrocs. J'ai vraiment apprécié le fait que ces personnages se croisent, se cherchent. Ils prennent du temps avant de se rencontrer "officiellement". Merci Cecelia Ahern de ne pas nous avoir livré des protagonistes qui se jettent dessus au premier regard!

Vous l'aurez compris, nous avons là ce que j'ai envie d'appeler de la vraie chick-lit. Une romance bien sympathique où une véritable intrigue prend le temps de se mettre en place.

L'interprétation que fait Joyce quant au "choix final" de Justin m'a vraiment touché. On pourrait dire qu'elle cherche la petite bête mais j'ai aperçu un petit côté poétique dans son idée.
J'aurai tout de même apprécié une petite elipse à la fin du roman pour nous expliquer ce qui est advenu de nos personnages mais l'auteur a choisi de nous laisser à notre imagination... Ce qui n'est pas plus mal en somme!

Je remercie encore Vanessa qui m'a offert ce livre. Sans elle je serai vraiment passée à côté de quelque chose!



Une petite citation:
" Il a lu quelque part que le coeur d'un colibri effectue mille deux cent soixante battements par minute, et il s'était demandé comment on pouvait survivre à ça. Il comprend maintenant. "