Pétronille

 

couv11044705


Auteur: Amélie Nothomb
Editions: Albin Michel
Nombre de pages: 169

 

Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans.

 

Séparation blog

 

Pétronille ou l'hymne à l'amour particulièrement français. L'amour pour le champagne, pour la bonne compagnie, pour la vie tout simplement.

Dans ce roman autobiographique (autrement dit, une fiction où l'on retrouve des passages autobiographiques), Amélie Nothomb nous permet de nous approcher au plus près de son arrivée à Paris. Jeune auteur qui arrive en France, elle se met à la recherche de ce qu'elle appelle une "compagne de beuverie", autrement dit quelqu'un avec qui boire... Du champagne, forcément.
Elle déniche par hasard Pétronille Fanto lors d'une séance de dédicaces dans une librarie parisienne avec qui elle avait déjà échangé de façon épistolaire. De là, une amitié particulière va naître. Pétronille a un caractère assez trempée, totalement opposée à Amélie. Etudiante spécialisée dans les contemporains de Shakespear, elle vient d'une famille de prolétaire communiste alors que l'auteur est issue d'une famille aristocratique belge. On sent cette dualité surtout au travers des dialogues qui restent plus objectifs que les descriptions. Pour cette fois-ci, je ne me suis pas reconnue dans aucun des personnages et ce n'est pas si mal.

Cette lecture fut vraiment objective. Comprendre l'intérêt pour Amélie d'avoir cette compagne de beuverie, les liens qu'elle tisse avec Pétronille et l'avancée de celle-ci dans le monde littéraire. En effet, malgré sa condition désaventageuse de départ cette jeune étudiante va accomplir d'étonnantes choses dans la sphère des lettres. Le roman prend alors une allure de conte à visée didactique avec un final qui peut servir de leçon à tout un chacun.

Les péripéties s'enchainent avec élégance bien qu'avec un peu de recul on se demande encore comment on en est arrivé à cette fin-là précisément... Totalement dérangeante.

Quand à la fin, il s'agit toujours d'une belle claque. Après une vingtaine de romans d'Amélie Nothomb, je devrais y être habituée mais chaque chute est tellement unique que je ne me laisserai jamais d'être surprise par elle.

 

Coup de coeur