Rêver


1507-1

 

Auteur: Franck Thilliez
Editions: Fleuve noir
Nombre de pages: 597

 

Abigaël souffre d'une narcolepsie sévère qui lui fait parfois confondre la réalité avec ses reflets chimériques. De nombreux mystères planent autour de la jeune psychologue, notamment concernant un accident dont elle est miraculeusement sortie indemne. Elle travaille sur la disparition de quatre enfants qui ont été kidnappés par un surnommé Freddy. Son passé et sa vie personnelle se mêleront à l'enquête.

"Sur le territoire de l'imaginaire, les monstres demeuraient immortels"

 

Séparation blog

 

Il m'a fallu choisir un livre à lire en numérique pour Glose.com
Sachant que je ne suis pas habituée à ce format, il fallait absolument que je trouve un ouvrage qui me tienne en haleine afin que je ne décroche pas de mon téléphone... Un Thilliez forcément!

Pour son nouveau roman, Franck Thilliez s'attaque aux thématiques que nous croisons très souvent au cinéma: les maladies du sommeil, la frontière entre rêve et réalité et bien sûr un psychopathe dont l'identité échappe aux enquêteurs. Ce dernier kidnappe des enfants qui n'ont, en apparence, rien à voir les uns avec les autres.
Nous sommes d'emblée plongés dans cette quête afin de retrouver les enfants sains et saufs. Mais la vie et surtout la maladie de l'héroïne, Abigaël va venir petit à petit s'imiscer dans le récit et prendre une place prépondérante jusqu'à compléter l'histoire même et nous donner des éléments de réponse.

La chronologie du roman est très particulière. Au début des chapitres, nous avons une ligne de temps qui nous guide entre la date de l'accident de voiture de la jeune femme et un incendie qui s'est déclaré dans un lavoir. J'ai trouvé que ce puzzle dans les événement rajoutait quelque chose à l'histoire. Certains lecteurs n'aimeront sans doute pas apprécier ce flou temporel mais je pense qu'il nous met en condition afin de comprendre mieux et nous rapprocher des difficultés d'Abigaël dans son quotidien narcoleptique.

La jeune femme fait autant de rêves imbriqués qu'il n'y a de rebondissements dans cet ouvrage. Si vous connaissez un peu l'auteur, vous savez qu'il faut vous laisser porter, accepter que vous en savez autant (voir moins après la découverte du chapitre 57) que les personnages principaux. L'histoire est très bien construite tantôt sanglante (avec des personnages qui se mutilent et se font sauter des doigts) tantôt horrifique avec les cauchemars d'Abigaël plus monstrueux les uns que les autres et cet incube à tête de renard qui semblent s'échapper de la mythologie.
Encore une fois, Thilliez n'oublie pas d'évoquer les relations entre les personnages, le fait que personne n'est à l'abri de la trahison et de la déloyauté. Ici, personne n'est ni tout blanc, ni noir. Il y a du bon et du mauvais en chacun.

Les petits clins d'oeil aux autres romans de l'auteur sont très agréables à déceler et permettent toujours de constituer la fresque de son oeuvre. De nombreux objets culturels sont également mentionnés dans le livre (film, musique, livre). Cela nous met du baume au coeur si nous les connaissons et permettre d'étoffer notre culture dans le cas contraire.

Une petite enquête vous est également proposé par Thilliez à la fin du roman. Soyez vigilents!


Un thriller haletant, fascinant aux frontières de Shutter Island et Inception, vous ne pouvez qu'adorer!