Journal d'hirondelle

 

Journal_d_hirondelle

 

Auteur: Amélie Nothomb
Edition: Le livre de poche
Nombre de pages: 91

"C'est une histoire d'amour dont les épisodes ont été mélangés par un fou."

b07k8us8

Mon avis:

Si vous me suivez depuis quelque temps, vous avez pu remarquer que je suis une grande fan d'Amélie Nothomb. Voici donc le huitième livre que j'ai lu d'elle. Comme d'habitude le résumé ne dit rien de particulier. En le lisant, j'ai pensé à une histoire à la Mr Nobody (le film avec Jared Leto) où l'on ne comprendrait rien du début à la fin, que les personnages se disputent avant de se rencontrer, s'aime sans se connaître... Bref, vous voyez le genre! Mais non pas du tout. Il s'agit de l'histoire d'un trentenaire, employé comme coursier qui ne va pas le rester. En effet, il va perdre son travail après être devenu insensible. Il va donc changé de personnalité car il appréciera les pires odeurs et les pires mélodies. Il deviendra d'autant plus un autre lorsqu'il trouvera un nouveau travail: Tueur à gage. Je ne veux pas lancer de spoilers donc je pense m'arrêter là pour l'explication du roman.
Qu'en ai-je pensé? Ce livre m'a fait un bien fou. J'ai été très déçue par ma dernière lecture d'Amélie Nothomb (qui était le voyage d'hiver) mais là, j'ai été scotchée. J'ai dévoré ce roman en une petite heure en lisant calmement mais mes doigts brûlaient d'envie de tourner les pages. Le personnage principal peut paraître totalement misanthrope, immoral mais je l'ai franchement adoré (non je ne suis pas tarée, j'aime l'originalité). J'avais besoin de nouveauté et j'en ai eu. Le roman est vraiment décalé de la réalité et l'auteur ne perd pas le fil de cette histoire. Quelques passages et descriptions particulièrement gores peuvent être très chocants, je l'avoue. Journal d'hirondelle fait parti de mon top 3 des romans d'Amélie Nothomb parce-que lorsque l'on connait l'auteur on voit qu'elle peut jongler parmi plusieurs univers avec la magie dans tuer le père, le "terrorisme" du voyage d'hiver et même l'autobiographie dans Stupeur et tremblements. Je crois que je ne m'en lasserai jamais. Bref, pour en revenir au roman, on peut voir qu'il est très court. Voilà la seule petite chose qui m'a dérangé. Pour une fois, j'aurai aimé connaître un plus ce personnage, pourquoi le journal d'hirondelle était-il si important, comment ce protagoniste a pu être changé si brutalement? J'aurai apprécié avoir des détails sur sa vie passée et sur la vie. J'ai lu beaucoup d'avis négatifs sur le livre par rapport à ce manque de précisions. Mais je ne vois absolument pas pourquoi ce manque pourrait gêner. Les détails créent le personnage et ici, justement, l'auteur nous laisse la liberté d'en faire ce que nous voulons. La chute est innatendue et la fin du roman est comme prématurée mais je n'imagine pas Amélie Nothomb négliger une fin de roman. Elle a choisi cette fin et je trouve cela vraiment plaisant de pouvoir sortir d'un roman avec des questions plutôt que d'en sortir et d'avoir tout compris. Il y a un "après-la-lecture" ce que j'ai vraiment aimé.
Comme vous l'aurez compris, ce roman est un énorme coup de coeur!

 

coupdecoeur