couv26980733

Auteur: Mathias Malzieu
Edition: J'ai lu
Nombre de pages: 125

 

Tom Cloudman a toujours rêvé de voler, il en est devenu le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige se terminent invariablement au sol. Au moment où on décèle chez lui une maladie incurable, Tom rencontre une étrange créature, mi-femme, mi-oiseau, qui lui propose un pacte : "Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, mais cela ne sera pas sans conséquence..."

 

 

Séparation blog

 

Mathias Malzieu... Est-il possible de lire un livre de cet auteur sans s'émerveiller de l'univers qu'il construit?
Souvenez-vous, j'avais adoré la Mécanique du coeur de ce même écrivain. Il était grand temps que je me remette à le lire.

Dans Métamorphose en bord de ciel, Mathias Malzieu s'attaque à un sujet très lourd: la maladie. Tout est tellement beau dans ce livre, que l'état des personnages ne gâche rien. Au contraire, l'auteur nous délivre un message d'espoir. Tout est possible lorsque l'on croit en nos rêves!
Ce petit roman est une simplicité hors norme malgré la complexité du sujet. Tout est décrit avec un réalisme fou alors qu'on y trouve une forte présence de fantastique. Les jours s'écoulent mais le temps semble demeurer en suspension. C'est comme si qu'on était à un point A et qu'on attendait simplement d'arriver au point B sans passer par tout l'alphabet.

Nous sommes constamment entre les nuages et l'hôpital où se trouve Tom. C'est là que je décèle la force poétique et la magie de Mathias Malzieu. Rien n'est tout blanc ou tout noir. Nous sommes toujours entre les deux que ce soit pour la trame principale, les liens entre les personnages ou l'histoire d'amour qui se glisse dans tout ça. Ce qu'il y a de magnifique dans Métamorphose en bord de ciel, c'est justement cela: Le rêve est à portée d'êtres bel et bien réveillés.

Le style de Mathias Malzieu est toujours présent avec tout son attirail habituel de figures de style: litotes, euphémismes, métaphores, personnifications et j'en passe. Le paradoxe entre le lieu du rêve et le songe en lui-même était bien pensé. Comment accéder au rêve tout en étant coïncé dans un hôpital?

L'univers est toujours aussi bien travaillé malgré la simplicité des mots employés. Le protagoniste évolue à travers les personnages secondaires.

Ce roman est d'une grande richesse.