16 lunes

 

16 lunes

" Comme si j'étais amoureux d'elle, alors que je ne la connaissais pas. Un amour avant coup de foutre, en quelque sorte.

Auteurs: Kami Garcia & Margaret Stohl
Édition: Le livre de poche
Nombre de pages: 635

 

J'ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je puisse la sauver. Je me savais lié à elle d'une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée. Elle était belle et mystérieuse. Si j'avais su qu'en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction...
J'étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d'avance.

 

b07k8us8

Mon avis:
J'ai été assez méfiante face à ce roman. On me disait soit tu aimeras soit tu vas détester. Mon avis est positif.
La première chose que j'ai apprécié dans 16 lunes c'est qu'enfin on nous a donné un narrateur masculin. Voilà ce qui peut différencier cette saga des autres (je ne citerai pas de titres mais je pense que vous pouvez vous en douter). Ce roman nous laisse découvrir la famille de Lena et d'Ethan. Leur relation est mise en parallèle à l'histoire de leurs ancêtres Genevieve (du côté de Lena) et Ethan Carter Wate (du côté d'Ethan) qui remonte à près de 150 ans. J'ai beaucoup aimé lire ce récit qui n'est pas là par hasard. Elle aide à dérouler l'histoire de nos protagonistes mais elle ajoute une césure à l'histoire principale. Les défunts sont donc très présents dans ce roman. Cela m'a beaucoup plu parce-que ce détail nous laisse croire, nous laisse avoir l'espoir que la vie peut se perpétuer même après la mort.
Je m'intéresse beaucoup à l'Histoire des Etats-Unis et ce roman parle (parfois) de faits historiques qui ont réellement eu lieu. Des petites notes en fin de pages nous donne des précisions sur des lieux et des personnages qui laissent au lecteur, la possibilité de se fixer le contexte historique lorsque l'on remonte à l'époque de Genevieve et d'Ethan Carter Wate.

Enfin, pour parler du roman lui même, j'ai vraiment apprécié le temps qu'ont pris Ethan et Lena dans leur relation. On se doute bien qu'il va se passer quelque chose entre eux mais il faut patienter pour pouvoir voir des petites tendresses arrivées. A la fin du roman, leur amour est vraiment dévoilé et on ne regrette pas de les avoir vu prendre du temps avant d'en arriver à là.
J'avoue que les longueurs m'ont déplu au début, mais quand on voit le résultat final, on n'a aucun regret (bien sûr, pour ma part).
Les quelques points négatifs que j'ai pu relevé: Les bonnes-femmes de Gatlin qui ont des caractères très stéréotypés, les ressemblances que j'ai constaté avec certains films ou livres, l'abondance des dons qu'ont les membres de la famille de Lena (que je n'ai pas pu retenir) et la différence du style d'écriture des deux auteurs. J'ai lu deux cents pages d'une seule traite à un certain moment, et après je ramais pour les 50 pages qui suivaient. J'ai donc bien senti la différence d'écriture entre ces deux auteurs.

En bref, ce roman m'a fait passer un agréable moment, j'ai hâte de me procurer 17 lunes en me demandant ce qui pourra bien ce passé dans le second tome.

Également chez Fourmi , Roxane et readforthepleasure.