Never Sky, tome 1

Never-Sky

Auteur: Veronica Rossi
Edition: Nathan
Nombre de pages: 377

 

Depuis que le ciel s'est chargé d'éther, les hommes vivent sous des capsules ou survivent dans la nature dévastée.
Aria, 17 ans, a grandi dans une immense capsule. Comme tous les sédentaires, elle passe ses journées dans des mondes virtuels, à l'abri du danger. Mais un jour, accusée d'un crime qu'elle n'a pas commis, Aria est bannie, abandonnée en pleine nature ravagée par les tempêtes d'éther. Sa seule chance de survie apparaît alors sous les traits de Perry, un chasseur aux cheveux hirsutes et à la peau tatouée. Malgré la terreur qu'il lui inspire, Aria n'a d'autre choix que de lui proposer un marché... qui va bouleverser leur vie à jamais.

b07k8us8Mon avis

Rien que le résumé donne envie de savoir ce qui va arriver à Aria et ce mystérieux Perry. Ne parlons même pas de la couverture qui est à tombée!!
Pour parler de l'histoire en elle-même, elle est juste magnifique. Notre jeune héroïne se fait bannir de chez elle (comme nous le dit la quatrième de couverture). Elle va découvrir dans le monde extérieur, les choses naturelles de la vie. Il y a un grand fossé qui se trace entre ce nouvel univers et les capsules qu'elle connaît depuis sa naissance. La réalité, la vraie vie ne se trouvent pas dans les dômes mais au dehors de toute cette mascarade.

A l'extérieur des capsules, rien est idéalisé. On voit les choses telles qu'elles sont: Qu'elles soient bonnes ou mauvaises.
J'ai beaucoup aimé que l'auteur mette l'accent sur la fragilité des êtres et de la nature. L'eau, la nourriture et les vêtements sont très importants pour survivre. Aria sera confronter à ce qu'elle ne connaissait pas dans les "domaines virtuels". Même si elle a accès aux avantages comme aux inconvénients, je pense qu'il est préférable de vivre en dehors des dômes pour connaître les vraies choses de la vie.
On voit également que la nature est traître et qu'il faut toujours être sur ses gardes lorsque l'on vit en pleine nature.

Je sais que je me répète souvent mais cette histoire parle vraiment de la survie et des liens qui se crées entre les individus.
La grande question de ce tome 1 est, je pense, jusqu'où peut-on aller pour les gens qu'on aime? J'ai vraiment accroché à ce roman parce-qu'il s'agit avant tout d'une leçon d'humanité.

Le courage est une qualité que je donnerai aux deux personnages principaux. Le fait qu'ils veulent tous les deux retrouver des gens qui leur sont chères m'a beaucoup touché. Ils sont prêts à braver tous les dangers qui se présentent à eux et se mettre face à d'horribles situations pour sauver ceux qu'ils aiment.

Les personnages secondaires m'a aussi beaucoup plu surtout Val, Roar et Cinder.

Pour ceux qui ne le savent pas, le roman est partagé entre les pensées d'Aria et de Peregrine. C'est une chose qui me plaît toujours dans les livres. J'apprécie beaucoup le fait d'avoir plusieurs points de vue dans un même roman.

Cependant, il y a quelques zones d'ombre à ce beau tableau. Mon premier problème a été Aria. Elle n'est pas du tout reconnaissante envers Perry qui la protège et lui procure tout ce dont elle a besoin pour vivre. Mais, l'auteur a su la faire évoluer et je lui remercie pour ça car le cas contraire, je n'aurai pas autant aimé son oeuvre.

La fin du livre est très impressionnant. On ne s'y attend vraiment pas.

Pour conclure, je peux confirmer mes premiers sentiments. Ce livre a été une petite perle. Beaucoup de plaisir en découvrant l'univers de l'auteur. J'ai hâte de voir ce qui nous attend dans le deuxième tome!
Pour l'instant, le monde de la dystopie ne m'a pas encore déçue et j'en suis très fière.

2/100

coupdecoeurChallenge