No et moi

couv57650532

Auteur: Delphine de Vigan
Editions: Le livre de poche
Nombre de pages: 256

 

Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d'amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Sa plus grande peur reste de prendre la parole en public, âgée de 13 ans, dans une classe ou les autres élèves ont deux ans de plus qu'elle elle sent mise de côté et ignorée, mais elle ne fait rien pour combler tout ça. Un jour son professeur lui demande de quoi parlera son exposé. Elle décide à la dernière minute d'interviewer une jeune fille qui habite dans la rue.
Elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu'elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué. No dont la solitude et l'errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.
Mais nul n'est à l'abri...

Séparation blog

Lou fait parti de ces personnages qu'on ne croise pas assez souvent. Elle est dotée d'une force d'empathie dont peu d'adultes disposent. Bien qu'un peu perdue dans cette foule d'adolescents plus vieux qu'elle, elle demeure forte et intègre. On sent bien que cette petite est fragile, désorientée jusqu'à sa rencontre avec No. Cette jeune fille encore plus âgée que les adolescents qui l'entourent quotidiennement va changer la vie de notre petite Lou. 

 

Roman d'apprentissage sur l'amitié, le fait de grandir et de se confronter aux réalités de la vie, Delphine de Vigan a su exposer parfaitement ces faits. Ce livre n'est pas tout rose. No vit nul part et partout à la fois. Lou prend conscience des biens matériels et de leur impact. Nous avons bel et bien là une petite philosophe en herbe qui voit la société avec son regard innocent d'enfant et qui ne comprend pas toujours que tout ne peut pas être que bonheur dans la vie.

 

Le roman nous plonge au coeur de la rue d'un regard neuf, innovant, parfois cruel mais vrai: Celui des sans domicile fixe.

 

La fin de l'histoire est quelque peu déroutante bien qu'on voit que les personnages ont su évoluer et affronter les événements (encore une fois, pas toujours joyeux) de leur existence. J'ai senti ce dénouement comme une suspension, une ouverture sur la liberté et l'espoir. Delphine de Vigan nous laisse le privilège d'une exégèse affranchie et j'en suis ravie.
Une belle petite histoire contemporaine à découvrir.


Quelques mots sur l'adaptation de Breitman: Je n'ai pas apprécié le personnage de No bien que l'actrice soit très douée dans son rôle, ce n'est pas l'image que je me faisais d'elle. Elle est bien trop hyperactive dans ce film. Or, dans le roman, Delphine de Vigan la décrit plutôt comme une jeune femme ayant besoin de son indépendance, fuyant le regard des autres, qui n'aime pas beaucoup parlé... Je n'ai rien retrouvé de cela dans l'adaptation. Cependant, la réalisation n'était pas mal et l'histoire respectée.

 

Retrouvée l'avis de ma partenaire Erenella.